Châssis PN Slot pour autos au 1/28éme...

Technique : montage d'un châssis PN Slot pour carrosseries de voitures Mini-Z au 1/28éme...

 

 Il faut commencer l'assemblage par la partie arrière du châssis.

Dans un premier temps, on meulera légèrement les bords latéraux arrières de façon que par la suite ces derniers ne touchent ni à la couronne d'entraînement (située à gauche), ni au pneu arrière droit.



Pour effectuer cette opération, je vous conseille vivement d'entourer le châssis avec du ruban plastique adhésif afin de ne pas perdre vis, rondelles et ressorts ! Une fois ce meulage effectué, on pourra bien entendu ôter ce ruban adhésif.

Ensuite, il faut positionner les équerres latérales servant au maintien de la carrosserie de façon à ce que l'axe arrière soit correctement centré par rapport aux passages des roues.




Pour ceci, il faut placer les 2 roulements à billes dans leurs logements respectifs puis y insérer l'axe arrière. Ensuite, il sera certainement nécessaire de déserrer et d'ôter alternativement les 2 vis BTR  retenant chaque équerre, de les positionner au bon endroit puis de nouveau de les bloquer pour tenir les équerres à la platine de couleur suspendue au châssis. Cette opération devra se faire de façon symétrique de l'autre côté du châssis.

 

On procédera alors à la fixation du moteur et à sa préparation préalable.

Le moteur Slot-It utilisé comporte 2 sorties d'arbre. Il faudra légèrement réduire en longueur celle située du côté de la partie en plastique orange de la cage moteur pour qu'il ne vienne par la suite pas en contact du flanc intérieur du pneu droit.

 

 


Maintenant, il faut placer le pignon et le fixer par emboîtement sur l'arbre moteur situé du côte cage métallique du moteur.

Sur le châssis maintenant on peut déserrer les 2 vis BTR du support moteur.

Sur ce support il faut fixer alors le moteur par deux vis courtes ne venant pas en contact de son rotor (au risque d'endommager sérieusement le moteur) !  

 





Sur l'axe arrière, on peut placer dorénavant la couronne d'entraînement et fixer le moteur et son support au châssis puis ajuster longitudinalement le support pour que le pignon de sortie moteur par rotation puisse entraîner correctement la couronne. Il faut laisser un minimum de jeu ; l'axe arrière étant monté sur roulements à bille doit pouvoir tourner très librement !

A ce niveau, je vous conseillerai alors de mettre provisoirement en place les jantes arrières en utilisant au choix :

- des jantes de Mini-Z (en plastique ou métal) montées sur les axes avec des adaptateurs (pièces en aluminium anodisé de couleur orange sur les photos),

- des jantes en métal pour axe de 3 mm.




Nous allons maintenant passer à l'ajustage vers l'avant du châssis. Pour cela il faut emboîter les ergots des équerres à la carrosserie de la voiture mais auparavant il ne faut pas oublier de déserrer pas entièrement les vis assurant la fixation du bras-support de guide (2 vis alignées au centre du châssis) et celles maintenant la partie avant du châssis.



Il faut alors placer les roulements à l'avant du châssis et y insérer l'axe avant puis emboîter la carrosserie par ses ergots latéraux dans les équerres. En faisant coulisser l'a partie avant du châssis, on arrive alors à aligner l'arbre avant au centre des passages de roues avant. On peut alors bloquer par le dessous la partie avant du châssis avec du ruban adhésif à la partie arrière puis désolidariser la carrosserie du châssis pour pouvoir alors de nouveau serrer et bloquer les vis.



 

On utilisera la même méthode pour le bras support de guide dont l'extrémité se compose du pièce en métal de forme carrée et évidée. Son extrémité vient s'encastrer dans le logement rectangulaire en plastique situe à l'avant la carrosserie. Toutefois ce logement est souvent plus haut placé et il faudra dans ce cas soit cintrer la pièce carrée évidée, soit dévissée les 4 vis la maintenant au bras support de guide pour insérer des cales en plastique afin de relever cette pièce carrée. Dans ce dernier cas, il sera nécessaire de remplacer les 4 vis d'origine par des vis plus longues. Une fois, cela en place les vis ne doivent pas dépasser la partie inférieure du bras support de guide.


 

Il faut signaler qu'il est parfois nécessaire pour le montage de certaines carrosserie de raccourcir la longueur du bras métallique support de guide. Dans ce cas c'est sa partie côté châssis qu'il vous faudra proprement coupé à l'aide d'une scie à métaux...

Pour terminer, enfin presque, il ne reste plus qu'à placer le guide à vis (guide Slot-It pour piste bois recommandé) et les pneus sur les jantes en ajustant les largeurs de voies AV et AR au besoin avec des petites bagues;

Voila donc votre châssis PN SLOT 1-28 monté, il ne vous reste plus qu'une chose fastidieuse mais au combien indispensable à faire, bloquer toutes les vis avec du frein filet ou encore une petite goutte de colle cyanoacrylate, puis enfin recouvrir la face inférieure du châssis avec un fim plastique isolant pour éviter qu'un court circuit se produise si le châssis vient en contact avec les rails conducteurs de la piste car la garde au sol de ce type de châssis est faible.

 

 

Les autos de slot-racing équipées de ce type de châssis sont fiables et performantes.

 

Equipées d'un moteur Slot-It  (référence MX-06, cage orange ou marron, vitesse de rotation = 21500 tours / minute) et de pneumatiques arrières en uréthane, sur mon circuit Carrera d'un développé de 40 mètres et alimenté sous 18 Volts, elles bouclent le tour en moins de 11 secondes. Au bout de la longue ligne droite du circuit, juste avant le freinage et avant une courbe, leur vitesse avoisine les 50 km / h.

 

Il est bien sûr possible de monter un moteur d'un autre type que celui présenté ici !

 

De plus, avec ce genre de châssis, les opérations de maintenance sont grandement facilitées par la standartisation des pièces (pignon de sortie moteur, couronne d'entraînement de l'axe arrière, guide, vis BTR, ...) et des outils (clé Allen dynanomètrique, petit tournevis cruciforme,...).

 

Le pilotage de ces autos apportent des sensations assez proches de celles au 1/24éme qui évoluaient à l'époque sur des pistes en bois. Leur prix de revient est le double de celui d'une voiture de bonne qualité et de base au 1/32éme mais leurs performances sont nettement supérieures.

 

Remarques :

- il est possible de remplacer les ressorts d'origine par d'autres de duretés différentes, les cales en plastique fournies d'origine par des cales en aluminium, les supports de carrosseries non réglables par d'autres réglables en hauteur et largeur , toutes ces pièces étant vendues en option,

- dans tous les cas, les meilleures performances de la voiture sont obtenues lorsque la fixation de sa carrosserie au châssis a un jeu suffisant mais non excessif,

-  si ce genre de voitures vous tente, n'hésitez pas à me contacter, c'est avec plaisir que je vous donnerai des informations utiles s'y rapportant...